Un peu d’histoire et de géographie

cult indeSi je vous parle de l’Inde et de la France, vous pensez Indes françaises, les comptoirs français, Madras, Pondichéry, Dupleix… L’Inde et la France entretiennent depuis longtemps des relations privilégiées que nous aurions tort d’oublier.

Petite question culture : Quels sont les comptoirs Français ? … Tic, tac …

  • Chandernagor (actuellement Chandannagar, au Bengale-Occidental)
  • Pondichéry (actuellement Puducherry, enclavé dans le Tamil Nadu)
  • Mahé (actuellement Mahe, enclavé dans le Kerala)
  • Yanaon (actuellement Yanam, enclavé dans l’Andhra Pradesh)
  • Kârikâl (actuellement Karaikal)

Les premiers récits sur l’Inde remontent au 17ème siècle. Ils proviennent de François BERNIER médecin, physicien et grand voyageur français qui accosta à Surat après un long voyage depuis l’Egypte. Il noue une amitié forte avec l’empereur Aurangzeb et fut le médecin de la cour pendant 12 années.

Au 18ème siècle, l’Inde et la France nouent des liens militaires forts grâce à Joseph-François DUPLEIX afin de repousser les Britanniques du sous-continent indien. Ce gouverneur général des établissements français en Inde a pour ambition d’acquérir de vastes territoires en Inde. Il transforme donc la compagnie française des Indes, jusque la commerçante, en une puissance territoriale. Il s’allie aux princes locaux pour repousser les assauts britanniques. Mais la rivalité entre DUPLEIX et LA BOURDONNAIS, gouverneur général des Mascareignes, sème le trouble au sein de la compagnie des Indes françaises, ce qui permet aux Anglais de gagner du terrain. Il sera finalement rappelé en 1754 par Louis XV et servira de monnaie d’échange entre la France et l’Angleterre. Cette dernière utilisera exactement la même stratégie de conquête que DUPLEIX pour la compagnie des Indes britanniques. DUPLEIX mourût dans l’oubli et la misère, le roi ne lui remboursera jamais l’argent qu’il avait avancé personnellement pour la conquête de l’Inde.

Enfin la dernière tentative d’alliance entre l’Inde et la France fut menée par Napoléon. Ce dernier voulait établir une présence au Moyen-Orient afin de rejoindre l’Inde et combattre les britanniques aux côtés de Tipu Sahib. C’est ce qu’il tente de réaliser avec la campagne d’Egypte, mais son échec lors du siège de Saint-Jean-D’acre y met fin.

A travers les histoires croisées entre la France et l’Inde, on retrouve une constante : la rivalité entre la France et l’Angleterre. Aujourd’hui, ces rivalités ont fait place à une réelle alliance franco-indienne, basée sur des intérêts culturels, diplomatiques et économiques. La France appuie l’Inde pour obtenir un siège permanent au conseil de sécurité et la soutient dans les institutions internationales comme le G8 élargi. Les relations culturelles sont au cœur des relations franco-indiennes via l’Alliance Française, Aujourd’hui l’Inde et de nombreuses manifestations (Bonjour India 2013, exposition au grand Palais « Elles changent l’Inde » en 2011, etc.). Le réalisateur Anurag KASHYAP a notamment été décoré Chevalier des Arts et des Lettres à Cannes en 2013. Le développement économique est sûrement le secteur le plus dynamique, avec  pas moins de  750 entreprises françaises implantées en Inde dans les domaines de l’énergie, l’industrie, la finance, etc.

Marie Forchini