Témoignage : No More Drama par Aurélie Marsan

Il y a quelques mois, j’ai pu participer à un atelier sur les jeux psychologiques organisé par Susan George, professeur et psychothérapeute spécialisée en analyse transactionnelle. Les jeux psychologiques  sont l’un des piliers de l’analyse transactionnelle. Ces jeux loin d’être amusants, sont une stratégie que nous mettons en place depuis l’enfance afin d’obtenir inconsciemment ce que nous désirons (besoin d’attention, valider une croyance…).

Ces jeux sous forme d’échange verbal anodin entre deux ou plusieurs personnes auront tendance à se répéter dans notre vie d’adulte. Ils ont un impact négatif dans nos vies puisqu’ils nous empêchent de prendre conscience de la réalité, de nos émotions, de nos besoins. C’est comme si nous incarnons notre propre personnage au théâtre. Selon l’analyse transactionnelle, le jeu implique 3 rôles : la victime, le sauveteur et le persécuteur.  Durant le jeu nous pouvons incarner plusieurs rôles tour à tour. Afin d’illustrer la théorie voici un petit exemple de jeu entre Bernadette et son mari Bernard.

(Source : http://www.optime.org/) :

Bernadette – Bon… eh bien j’ai tout rangé toute seule puisque tu étais encore au téléphone…

Nous avons là un bon mélange de Victime tout d’abord, puis de Persécuteur ensuite, avec un reproche sous-jacent, et 3 appâts facilement identifiables.

Bernard – Rhooo !! C’est pas possible !! Si seulement « Madame » était capable de patienter 5 minutes, j’aurais pu venir l’aider !

Bernard a mordu à l’hameçon, il répond alors en tant que Persécuteur à son tour, en semant de nouveaux appâts, sur lesquels se jette Bernadette :

Bernadette – 5 minutes ? Non mais tu plaisantes ? Ça fait une heure que tu discutes moteur avec ton collègue ! (Persécuteur) et moi, je rentre crevée après une journée éreintante au boulot, et je me coltine tout… (Victime)

Bernard – Et oui, j’ai toujours eu tous les défauts du monde de toutes façons… mais c’est pas nouveau : ici ou au boulot, personne ne se met à ma place… (Victime) Allez, bon, puisque c’est comme ça, prend ton manteau, je t’emmène au resto ! Ça te va ? (Sauveur)

Résultat des courses : Bernadette n’a pas dit ce qu’elle avait réellement sur le cœur (le souhait de
passer plus de temps avec son mari, etc.) elle sort donc du jeu frustrée, insatisfaite. Bernard, lui, agacé, a rompu le jeu en se positionnant en Sauveur, mais rien n’est arrangé pour lui non plus… La situation de Bernard et Bernadette n’est qu’un simple exemple afin de comprendre les jeux psychologiques. Cependant, nous pouvons tous nous demander si nous vivons ce genre de drame dans nos vies et si c’est le cas voulons-nous-y remédier ?

Cet atelier m’a permis de réaliser que de façon plus ou moins récurrente, je participais à des jeux soit en les initiant, soit en entrant dans ceux des autres. J’ai pu comprendre ce que sont les jeux psychologiques, pourquoi je participe/crée ces jeux et comment les arrêter. Cela m’a aidé à prendre du recul sur mon comportement et celui des autres.

C’est en prenant conscience des jeux auxquels nous participons et des raisons pour lesquelles nous le faisons que nous pouvons arrêter de jouer. En nous libérant de ces jeux inconscients que nous jouons avec nous-mêmes et les autres, nous pouvons enfin exprimer nos vraies émotions,  améliorer notre communication, construire des relations saines et durables, comprendre les non-dits et surtout nous détacher de ce comportement répétitif et improductif.

D’un point de vue personnel, cet atelier fût très enrichissant et bénéfique, c’est pour cette raison que je souhaitais partager mon expérience et mes acquis. Du fait de son succès, Madame George  reconduira cet atelier le 2 Mars prochain. Pour plus d’information et pour s’enregistrer au prochain « No More Drama », contactez Madame George par email à susangeorge4@yahoo.com ou par téléphone au +91 9840123048 (les places sont limitées).

Aurélie Marsan