Présentation des saris de Priyanjoli

Depuis des générations, les femmes de la famille de Priyanjoli Basu sont réputées pour la multitude et la variété de leurs saris. C’est dans ce milieu riche en tissus antiques d’une grande beauté qu’elle a grandi. Très tôt, elle ressent le besoin d’étudier le tissage, afin de préserver son héritage bengali. Elle s’envole pour étudier au « London college of fashion », ce qui ne fait que renforcer son intérêt pour le tissage traditionnel indien. Elle se consacre à la création de saris magnifiques et de bonne qualité, conçus spécifiquement pour les femmes modernes.

Le problème majeur du sari  tissé traditionnellement, c’est qu’il est difficile à porter, le tissu étant trop épais et rigide. Grâce à ses connaissances mêlées au souci du respect des traditions, Priyanjoli évolue vers la création de ce qui est aujourd’hui sa signature : un tissu fluide, moins d’ornements, des motifs imprimés. Elle transforme ainsi l’ère du sari moyenâgeux avec ses ornements trop lourds, en un nouvel âge lyrique.

Elle conçoit personnellement les tissus de ses saris. Les techniques traditionnelles qu’elle a remises au goût du jour permettent à des tisserands d’un coin oublié du Bengal de faire partie de la carte géographique de la mode. La juxtaposition de ses tissus en dit long sur son histoire. Mis ensemble, ils racontent ses expériences de la vie à Calcutta, à Mumbai et à Londres, où elle fut étudiante, styliste et créatrice traditionnelle. Ces mêmes tissus se mêlent avec les rêves des tisserands du Bengal pour expérimenter une palette de couleurs très particulière.

Sa première collection était très personnelle.  La seconde a pour thème le mariage.