L’association

Chennai Accueil est une association de loi 1901 déclarée à la préfecture de Paris le 2 janvier 2014. Elle est à but non lucratif, composée de bénévoles dont la mission est de faciliter l’intégration des personnes et des familles francophones.

L’accueil s’adresse à tous sans aucune distinction sociale, politique ou confessionnelle.

Elle est membre de la F.I.A.F.E (Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones à l’Etranger) et se conforme à sa charte.

Objectifs de l’association :

  • L’accueil et l’adaptation des personnes françaises et francophones nouvellement arrivées à Chennai
  • L’organisation de rencontres et d’activités pour les francophones
  • Le rapprochement avec la communauté indienne francophone

Historique de  Chennai Accueil

  • Le 28 août 2012 – Chennai Accueil est une association créée de façon non officielle sur l’initiative de Christine Valade lors d’un premier café accueil. Un premier groupe d’une douzaine de personnes a travaillé pour installer les activités et a fonctionné jusqu’en mai 2013.
  • Le 23 octobre 2013 – L’association a été officiellement fondée lors d’une Assemblée Constitutive au cours de laquelle le bureau s’est constitué et a approuvé les statuts.

Le premier bureau est composé de sept personnes : Christine Valade, Présidente – Marie-Cécile Collomp et Samar Raad, vice-présidente et webmaster – Sylvie Falter, secrétaire – Bernadette Davaillon, secrétaire-adjointe – Claudine Le Guilly, trésorière et Pascale Rindin, trésorière adjointe. Patricia Lacroix a participé à l’installation du bureau jusqu’à son départ de Chennai.

  • Le 5 novembre 2013 – Chennai Accueil est affiliée à la FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones à l’Etranger). A ce titre, l’association s’engage à respecter les statuts et la charte de la FIAFE notamment l’apolitisme, le non confessionnalisme et le bénévolat.
  • Le 2 janvier 2014 – Chennai Accueil est déclarée en préfecture de Paris (conformément à la loi française du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901).